Le District 1700

Les clubs rotariens sont regroupés dans des zones géographiques dénommées district. Le Rotary club de Sètefait partie du District 1700. La création de celui-ci est relativement récente. Notre ami Gérard Réthoré a raconté sa genèse dans le livre édité à l’occasion du quatre-vingtième anniversaire du club. Voici l’histoire:

Le rotary international est organisé sur le plan administratif en Districts.
De 1924 à 1936, le 49e District du Rotary international comprenait la France et l’Afrique du Nord. C’est donc un gouverneur de ce District, Maître André Gardot d’Angers, qui le 14 avril 1931 visita le club de Sète, mais la Charte ayant été oubliée, il fallut organiser le 14 janvier 1934 une nouvelle remise de Charte et ce fut le Gouverneur Maurice Duperrey de Paris que le club de Sète eut le plaisir de recevoir, ce Gouverneur devait être ensuite Président du Rotary international.
En 1936, la conférence de Cannes adoptait à l’unanimité une première réforme administrative créant 3 districts :

      au nord de la France subsistait le District 49,
      au Sud-Est en y adjoignant la Corse et l’Afrique du Nord prenait naissance le 91e District
      et au Sud-Ouest, le 90e district — Sète était dans le 91e.

Deux ans après en 1938, le 90e district devenait le 47e et le 91e devenait le 48e ! (ça va, vous suivez? c’est notre district !).
Le 1er juillet 1949, un découpage de ce district créait 5 nouveaux districts numérotés de 69 à 73, Sète fut dans le 72e.
En 1955 est créé un sixième district le 75e.
En 1957, les districts sont renommés une fois de plus et Sète est dans le 173e.
En 1958 un nouveau découpage permit d’organiser 8 districts numérotés de 164 à 173
Le 1 juillet 1967 les districts français passent de 8 à 10, et le 173e à la joie d’accueillir les clubs de Mende et de Narbonne.
Le 1 juillet 1972 leur nombre est porté à 12 et Sète est dans le district 170.
Le 1 juillet 1977, le nombre des districts français est porté à 13 et une modification des limites entre les districts 170 et 173 font que le Gard quitte notre district ce qui provoqua l’adhésion de notre club au « Secteur Rhodanien ».
Le 1 juillet 1991, les numéros des districts passent à 4 chiffres et le district de Sète est le district 1700.
Le 1 juillet 1992, un redécoupage a lieu : le district 1710 est scindé en 2 : le D 1710 et le D 1780.
Le Secteur Rhodanien fut fondé en 1970 par le past Gouverneur Paul Maugras dont l’idée était de réunir plusieurs clubs rotary au sein d’une association en vue de favoriser des relations amicales par des visites régulières, et de réaliser ensemble des actions d’envergure que les finances d’un seul club ne peuvent lui permettre.
Notre adhésion en 1972 fut provoquée par la scission du District, nous souhaitions continuer à rencontrer les rotariens du Gard que nous avions côtoyés pendant des années.
En 1989-1990 Yves Bècle en fut le président avec Gérard Réthoré comme secrétaire, nous étions alors le seul club du 170e district, les clubs de Montpellier s’étant retirés.
C’est sous la présidence de Georges-Henri Bernard, président 1995-1996, que notre club quitta cette association.
Ces restructurations des limites des districts ont souvent provoqué discussions, votes et contestations.
Quand le district 173 comprenait le Sud de la France et le Maghreb et que, en plein conflit Algérien, Evanston voulait le scinder en créant un district distinct pour le Maghreb, il y avait un problème politique et humain qui a provoqué de nombreux débats que l’on découvre déjà dans l’historique de Laurent Matal en 1960.
Au début de 1971, tous les clubs reçurent du siège du Rotary international à Evanston un courrier avec plusieurs propositions de découpage, mais toutes prévoyaient la séparation du Maghreb de la France. La réponse devait être adressée avant la fin de l’été, le président Henry Blanc étant en vacances, et le secrétaire absent, Laurent Matal lui adressa cette lettre que je vous retranscris comme conclusion.

Président, mon Ami,
Comme il est toujours difficile pour un Président en exercice de prendre une décision d’une telle importance, sans être immédiatement « taxé » de dictature.
Comme nous sommes en période estivale, époque pendant laquelle nos clubs se vident de leur substance.
Comme Lake Placid semble ignorer combien le moment est mal choisi pour inviter les Présidents de Club à se prononcer sur un tel problème.
Comme Lake Placid ignore tout de notre région et du Sud de la France, en particulier du Midi Méditerranéen, qui reste une entité géographique fondamentale aussi bien par son climat que par ses hommes.
Comme il nous faut prendre une décision et accepter une opération chirurgicale au risque d’en pâtir, je crois honnête, mon Ami Président, de vous donner mon point de vue et mon modeste soutien moral en vous disant que j’opte à contre cœur pour la solution n° 2 indiquée par un X.
Mais, si vous optez pour une autre opinion, j’accepterai votre avis, et pendant cette année rotarienne, je continuerai à vous considérer comme mon guide, attitude que l’Amitié rend facile à observer et à suivre.
Laurent Matal

Le District 1700 qui couvre désormais la plus grande partie de la région Occitanie (fusion des régions Midi-Pyrénée et Languedoc-Roussillon) compte 95 clubs dans dix départements auxquels s’ajoutent la principauté d’Andorre.


Le gouverneur 2017-2018 est Alain Bétato du Rotary club Toulouse Ouest.
Le gouverneur 2016-2017 était Jacques Consariand du Rotary club de Toulouse Est.
Le gouverneur 2015-2016 était Elisabeth Delaygue-Bevan du Rotary club Pézenas

Il est possible de consulter les lettres mensuelles du gouverneur du District 1700 en cliquant ici

La minute rotarienne du district 1700

La Minute rotarienne est un nouveau moyen de présenter les éléments clé du Rotary, un sujet par fiche, vous permet d’améliorer la culture rotarienne de vos membres. Une vidéo, visible à tout moment sur Youtube, vient le compléter et l’animer.
Des fiches destinées à être lues, au début de chaque réunion de club, par le chef de protocole (ou tout autre membre désigné par le président).
D’une durée, volontairement limitée à une minute, leur lecture ne perturbera pas le programme des réunions. Le caractère régulier de ces présentations, sur tous les sujets concernant le Rotary, permettra d’améliorer progressivement la culture rotarienne de tous nos membres. La Minute rotarienne est disponible sur Youtube