1931-2011: l’histoire de Sète et du RC Sète

charte_rcsd

1931-2011

Des hommes, un club, une ville, des actions

20 janvier 1928
Suite à une démarche engagée par le maire Honoré Euzet l’année précédente, Cette s’appelle désormais Sète.

6 janvier 1930
Premier dîner du Rotary Club. Composé de 22 membres, il est présidé par Alfred Frisch et a son siège au Grand Hôtel. Paul Valéry est membre d’honneur ainsi que Raymond Recouly et Jean Prats.

22 mars 1931
L’avocat Gaston Escarguel (membre de la SFIO et du RC Sète) est élu maire de Sète.Il succède à Honoré Euzet qui avait occupé cette fonction pendant quatre mandats après les élections de 1895, 1908 et 1919.

17 juin 1932
Le Rotary International envoie au RC Sète sa charte qui sera égarée et renvoyée le 30 juillet 1950.

Décembre 1933
Inauguration de la raffinerie CIP (filiale de la compagnie Vacuum Oil) donne au port de Sète une place importante dans l’importation d’hydrocarbures.

1934
Les pêcheurs obtiennent la construction d’arcades pour protéger le poisson des rayons du soleil à la Marine. Détruites par les Allemands, elles seront remplacées en 1946 par un bâtiment en bois qui sera la première Criée.

1934
Le Football Club de Sète, présidé par Georges Bayrou, gagne le Championnat et la Coupe de France de football, devenant le premier club français à réaliser le doublé.

8 février 1935
En visite à Sète où il a donné la veille une conférence sur sa « vie littéraire », Paul Valéry, alors âgé de 63 ans, est l’invité du RC Sète dont il salue « les hommes d’action » au cours d’un dîner au Grand Hôtel. De retour dans sa ville natale le 11 juillet, pour la remise des prix au Lycée, il évoque pour le Rotary Club « la manière d’envisager et de construire l’avenir ».

19 mai 1935
Gaston Escarguel, exclu de la SFIO entre les deux tours des élections municipales, perd la mairie de Sète au profit d’Albert Naquet, un conseiller juridique.

1935
L’arrivée du premier « pinardier » dans le port de Sète provoque des incidents avec le personnel de manutention, les tonneliers et les loueurs de futaille.

1937
Adrienne Virduci commercialise une tourte garnie de calamars et de poulpes mélangés avec de la sauce tomate ; baptisé « tielle », ce plat deviendra emblématique de la gastronomie sétoise.

1937
Le réalisateur Julien Duvivier tourne à Sète des extérieurs de « Pépé le Moko ».

23 mai 1939
Quelque 1600 Républicains espagnols partent de Sète à bord du « Sinaïa » pour le Mexique où le président Lazaro Cardenas leur a offert l’asile.

Février 1940
Agé de 19 ans, Georges Brassens s’installe à Paris pour fuir l’opprobre d’une peine de prison avec sursis à laquelle il a été condamné après avoir fait les « 400 coups ».

10 juillet 1940
Jules Moch, qui a été élu député (SFIO) de Sète en 1937, fait partie des 80 parlementaires qui votent contre l’attribution des pleins pouvoirs au maréchal Philippe Pétain.

23 septembre 1940
Le régime de Vichy installe à la mairie Georges Domerc, président de la chambre de commerce et Rotarien.

3 février 1942
Décès de Marius (Mario) Roustan, né à Sète le 20 février 1870, condisciple de Paul Valéry, agrégé de lettre, sénateur de l’Hérault, plusieurs fois ministre entre 1926 et 1936. Il est inhumé au cimetière marin.

12 novembre 1942
Occupation de la ville par l’armée allemande.

Mars 1943
Sète est classée « secteur menacé de première urgence » par les occupants qui invitent les « inutiles » (enfants, réfugiés, retraités, sans profession, rentiers) à quitter la ville en décembre.

25 juin 1944
Bombardement allié de la gare de triage de Sète.

20 août 1944
Libération de la ville dont les installations portuaires ont été détruites deux jours auparavant par les Allemands qui évacuaient une citée qui offre un spectacle de désolation.

24 août 1944
Albert Naquet est rétabli dans ses fonctions de maire élu.

5 octobre 1944
André Cambon, tailleur de profession, est élu maire de la ville.

1945
La circulation ferroviaire est rétablie ainsi que la navigation sur le canal du Rhône à Sète.

20 juillet 1945
Décès de Paul Valéry. Né à Sète le 30 octobre 1871, le poète philosophe y est enterré au cimetière marin après un hommage national rendu à la demande du Général De Gaulle.

1946
Une vingtaine de patrons pêcheurs et le mareyeur Georges Azaïs construisent au bout de la Marine un baraquement en bois qui sera la première Criée.

26 octobre 1947
Gaston Escarguel (MRP) retrouve le fauteuil de maire qu’il avait perdu en 1935 et où restera jusqu’en 1959.

11 juillet 1947
Le paquebot « Président-Warfield », qui prendra le nom « d’Exodus » après cinq jours de navigation, appareille de Sète avec 4530 juifs survivants des camps nazis en direction de la Palestine. Il sera arraisonné par la marine britannique avant d’arriver à Haïfa et les passagers seront reconduits à Port-de-Bouc.

7 juin 1948
Le « porteur C » commandé par Octave Lacabanne coule au large de la corniche où il devait déverser des déchets après avoir explosé sur une mine.

1950
Inauguration du bassin Orsetti.

31 mars 1952
Le général Charles de Gaulle qui tente de garder vie au RPF visite Sète.

1953
Un ancien élève de l’école Arago, Maurice Vié, fonde le club omnisports L’Arago de Sète qui se distinguera particulièrement en volley-ball.

1954
Agnès Varda, qui s’était réfugiée à Sète avec ses parents pendant la guerre, tourne « La pointe courte » avec Philippe Noiret et Silvia Monfort, un film qui marquera les débuts de la Nouvelle Vague.

1956
Sortie du film « Les promesses dangereuses » tourné à Sète par le réalisateur Jean Gourguet, né à Cette le 5 décembre 1902.

27 juillet 1957
La famille Marinello arrive au Sète à bord du « Tarzan » après avoir fui la Tunisie où le bateau, classé monument historique en 2009, a été construit en 1950 pour la pêche à l’éponge.

1959
Agé de 40 ans, le peintre Pierre Soulages, alors considéré comme un « tachiste », s’installe sur les pentes du mont Saint-Clair, face à la mer. Devenu le maître de l’outre noir, il est à 90 ans le peintre vivant dont les œuvres, qui vont faire l’objet d’un musée dans sa ville natale, Rodez, ont la cote la plus élevée.

22 mars 1959
L’employé des chemins de fer Pierre Arraut (PCF) est élu maire de la ville où il assurera deux mandats jusqu’en 1973.

3 juillet 1959
Le tanker italien « Ombrina » heurte une culée du pont de la Victoire en traversant la ville par le canal maritime. Le carburant qu’il transporte se déverse dans le canal et prend feu. Trois personnes trouvent la mort dans l’incendie.

1959
Le réalisateur Christian Jaque tourne des images pour le film « Babette s’en va t’en guerre ».

27 février 1960
Le général De Gaulle, que la municipalité communiste a refusé de recevoir, est acclamé par la foule massée devant l’hôtel de ville au balcon duquel le Président de la Ve République prononce un discours.

1960
Création du Théâtre de la mer dans l’enceinte du Fort St-Pierre construit en 1710 par Vauban après l’attaque de Sète par les Anglais.

Mai 1960
François Chevalier, secrétaire du RC Sète depuis 1946, cède cette fonction à Paul Suquet qui l’occupera jusqu’en 1965 où Jean Gauthier prendra le relais jusqu’en 1969.

25 juin 1960
Autorisation de la pêche à la senne, un filet coulissant et tournant qui va permettre le développement de la pêche au thon rouge sous l’impulsion de Jean-Marie Avallone.

1960
Début du remblaiement de l’étang des Eaux blanches pour l’implantation d’une Zone industrielle où le premier à s’installer sera la société Auby.

1962
Inauguration du Lycée technique Joliot-Curie.

1963
Le mareyeur Georges Azaïs et le fabricant de pâtes Jean Polito créent la première conserverie artisanale de poisson a Sète qui, dans le quartier de Perrière, produira une « soupe de poisson de roche » devenue fameuse.

1963
Le réalisateur Philippe Agostini tourne notamment à Sète le film « La soupe aux poulets ».

1964
Création d’un Service social Municipal

1965
Réfection du pont de la Civette (pont National).

1966
Début des travaux du bassin au pétrole pour l’exportation des produits raffinés par la Mobil à Frontignan et du bassin Colbert destiné aux containers ainsi que de la Criée.

Février 1968
Ouverture de la Halte garderie du Château Vert, quartier où la municipalité a implanté 620 logements sociaux.

1968
Lancement de la première tranche de logements (1.500) à la ZUP du Barrou.

1er Octobre 1968
Démolition du bâtiment de la Santé.

Février 1969
Treize classes de neige sont envoyées au Centre de Montagne à Pont du Fossé (Hautes-Alpes).

1969
Implantation au Théâtre Molière du Théâtre national du Midi dirigé par Jean Deschamps.

Mai 1969
Inauguration de la caserne des sapeurs-pompiers à l’angle du Bd de Verdun et du quai de Bosc.

31 mai 1969
Inauguration du musée Paul-Valéry au-dessus du cimetière marin.

15 juin 1969
Inauguration du nouveau pont Legrand (pont de la savonnerie).

17 septembre 1969
Inauguration rue J. Grimaud de la troisième Maison des jeunes et de la culture de la ville.

Septembre 1969
Inauguration du nouveau pont de la gare

1970
Implantation dans le quartier du Pont Levis d’un troisième camping municipal après ceux de la Corniche et du Barrou.

1970
Lancement des travaux de l’ensemble résidentiel et du port des Quilles.

1971
Début des travaux de transformation des halles en un bâtiment de béton qui comprendra sur quatre niveaux un espace commercial, un parking et une grande salle de réunion et qui va entraîner la destruction de celles construites en 1893 sur des plans Baltard.

28 mai 1971
Décès de Jean Vilar à Sète où le créateur du Festival d’Avignon était né le 25 mars 1912.

30 avril 1972
Inauguration du parking des Halles.

1972
A l’initiative de Gérard Réthoré, le RC Sète, alors présidé par Fernand Clauzel, commence à soutenir l’association créée par Luc Routier pour la sauvegarde l’abbaye de Saint-Félix-de-Montceau, au sommet du massif de la Gardiole, qui avait abrité des moniales bénédictines du XIIe au XVIe siècle

1972
Le réalisateur Claude Sautet tourne à Sète des plans pour le film « César et Rosalie ».

15 juin 1973
L’agent d’assurance Gilbert Martelli (PCF) succède à son camarade Pierre Arraut à la mairie de Sète où il assurera aussi deux mandats.

1975
Ouverture d’une ligne première ligne de passager vers le Maroc ; d’autres lignes seront ouvertes en 1979 vers l’Algérie et en 1982 vers les Baléares mais disparaîtront au début des années 2000.

Septembre 1975
Le réalisateur Bernard Bouthier tourne à Sète le film « Touche pas à mon copain ».

1976
Création de la ZAC du Barrou, quartier qui était en ZUP depuis 1968.

27 juin 1977
Le « Gunny », un pétrolier finlandais, prend feu alors qu’il manœuvre pour sortir de l’avant-port. Deux membres de l’équipage sont tués et onze blessés. L’incendie est maîtrisé avant de se propager aux cuves de stockage de carburant.

1977
Après avoir été gestionnaire de projet de développement agricole en Afrique, Gilbert Ganivenq crée la SARL FCOM qui sera à l’origine du groupe Proméo, l’un des plus importants dans le secteur de l’hôtellerie de plein air avec notamment le camping du Castellas.

1er janvier 1979
Sète est le port d’embarquement du rallye Paris-Dakar jusqu’en 1986. Depuis 1982, il est le port d’embarquement du rallye de l’Atlas devenu le rallye des Gazelles.

1980
La Criée de Sète est la première d’Europe à s’informatiser. Le système a été modernisé en 2009 pour permettre des enchères ascendantes aussi bien que descendantes.

29 octobre 1981
Décès du chanteur poète Georges Brassens qui était né à Sète le 22 octobre 1922 et qui est inhumé au cimetière du Py.

20 avril 1982
Le RC Sète présidé par Claude Ancelle organise un concert donné par le trio Fontana Rosa.

Novembre 1982
Une tempête provoque des dégâts considérables à la Corniche et au Lido.

24 novembre 1982
Le RC Sète offre un taste-vin à Raphaël Rouane pour ses 50 ans de Rotary.

19 mars 1983
Yves Marchand (UDF), un avocat membre du RC Sète, est élu maire, élection confirmée le 13 avril 1984. Il sera réélu en 1990 pour un second mandat.

22 octobre 1983
Une explosion dans le local des batteries provoque la mort de deux marins de quart dans le sous-marin « Doris III » qui se dirigeait vers le port de Sète après plusieurs jours d’exercices en mer.

23 novembre 1983
Préparé sous la présidence de Robert Dupuy et programmé sous celle de Robert Sprecher, un concert est donné par la harpiste Marielle Nordmann et le flûtiste Andras Adorjan en faveur du RC Sète.

1983
Le président Robert Sprecher organise un repas au brise-lame et une conférence sur les problèmes de la drogue.

12 août 1984
Né à Sète le 21 avril 1962, le gymnaste Philippe Vatuone gagne la médaille de bronze au sol lors des Jeux olympiques de Los Angeles. Il avait été vice-champion du monde et troisième aux championnats d’Europe à la barre fixe l’année précédente.

1984
Inauguration du nouvel hôpital de la communauté du bassin de Thau.

8 novembre 1984
Parrainé par Laurent Matal qui a été son professeur, l’ancien « super flic » devenu romancier, Honoré Gévaudan est intronisé membre du RC Sète.

8 mars 1985
Le président Gérard Réthoré donne au RC Sète le statut d’association de la loi de 1901.

1985
Inauguration de la base pour l’America Cup au môle Saint-Louis à propos de laquelle Marc Pajot donnera une conférence ; inauguration également d’un parking sous le Cadre Royal dont la réalisation fera l’objet d’une conférence de Raymond Chevalier.

16 mai 1985
Les membres du RC Sète font un voyage sur le Canal du midi.

25 juillet 1985
Le président Guy-Louis Alméras organise un repas au sommet de Saint-Clair.

1986
Sous la présidence d’Yves Bècle, Marc Pajot donne une conférence au RC Sète sur la Coupe de l’America.

1986
Inauguration du nouveau pont de la Bordigue ; fermeture de la raffinerie de Frontignan.

1986
Le président Paul Maurette, alors directeur de la Mobil, fixe au mercredi les réunions du jeudi ; le tutoiement entre les membres du RC Sète est laissé à la discrétion de chacun et les salutations se font en employant le prénom.

1987
Le sculpteur Pierre Noca installe son Pouffre (poulpe) sur la place de la mairie.

Août 1987
Ancien international de rugby et quatre fois champion de France avec l’AS Béziers, André Lubrano, né à Sète le 19 septembre 1946, gagne pour la seconde fois le tournoi des lourds de la Saint-Louis.
Il entamera ensuite une carrière politique au PS qui le conduira au conseil municipal avec François Liberti, au conseil général de 1994 à 2001, et au conseil régional sur la liste de Georges Frêche en mars 2010.

1989
Le réalisateur Alexandre Arcady tourne à Sète le film « L’Union sacrée » ; inauguration de la médiathèque François-Mitterrand.

30 mars 1990
Sous la présidence de Gilles Suquet, les membres du RC sète visitent le nouceau siège social de « Midi Libre » à Saint-Jean-de-Védas où ils sont accueillis par Roger Bène.

1990
Le réalisateur Jacques Doillon tourne à Sète le film « Le petit criminel » et le réalisateur Toni Gatlif, « Gaspard et Robinson ».

1990
La société de design Pescatore dont la signature sera la rouille est créée au parc Aquatechnique par François Liguori qui assurera la décoration du Grand Hôtel et du phare de la Méditerranée à Palavas.

1990
Sous la présidence de René Spadone, les membres du RC Sète visitent l’abbaye de Fontcaude où est donné un concert. Des livres scolaires sont envoyés en Côte-d’Ivoire.

1991
La réalisatrice Philomène Esposito tourne à Sète le film « Mima ».

31 octobre 1991
Inauguration de l’Espace Georges-Brassens qui sera agrandi en 2006.

1992
Le défi « Ville de Paris » affilié au Yacht club de Sète et conduit par Marc Pajot parvient en demi-finale de la Louis-Vuitton Cup, phase éliminatoire de l’America Cup.

22-23 mai 1992
Sous la présidence de Patrice Taillan, l’Assemblée du District 1700 a lieu à Sète où sont reçues près de quatre cents personnes.

Janvier 1994
Sous la présidence de Michel Sabatier (qui a fini l’année précédente le mandat du président Gérard Sauvaire, malade) les entretiens d’embauches au lycée Joliot-Curie sont lancés sur une idée de Georges-Henri Bernard.

24 juin 1994
Edouard Calefas est nommé « représentant spécial » par le gouverneur Guy Bollard pour la création d’un second club sur la zone de Sète-Mèze-Frontignan qui avait été approuvé par 26 voix contre 2 par les membres du RC Sète.

30 septembre 1994
Henri Blanc qui assume un second mandat de président craint que « notre club ne se meure » dans une lettre aux membres qu’ils incitent à redynamiser leurs activités.

1995
Le défi français du Yacht club de Sète conduit pat Marc Pajot dans la Coupe de l’America connaît de graves déboires, terminant dans les derniers de la phase éliminatoire.

17 juin 1995
Remise de la Charte au RC Sète Bassin de Thau par le gouverneur Claude Bolelli au cours d’une réception qui a lieu dans les chais de Noilly Prat à Marseillan.

1995
Création de l’association de rames traditionnelles Cettarames.

2 avril 1996
Le pêcheur François Liberti (PCF) est élu maire de Sète.

8 octobre 1998
Le président Gérard Chapalain organise une visite au musée de Lodève.

29 octobre 1998
Les membres du RC Sète et leurs compagnes font une visite guidée de l’exposition « Gloire d’Alexandrie » à Agde.

26 novembre 1998
Les membres du RC Sète et leurs compagnes visitent le chantier du TGV Méditerranée sous la houlette de Jean Henric.

1998
Sous la présidence de Gérard Chapalain, le RC Sète s’implique dans l’opération « Mon Sang pour les Autres » et envoie des livres scolaires au Liban.

2000
Ouverture du Musée international des arts modestes (MIAM) conçu par les « pères » de la figuration libre, Hervé Di Rosa et Bernard Belluc.

1er juillet 2000
Décès d’Yvette Labrousse née à Cette le 15 février 1906 qui épousa l’Aga Khan III en 1944 et devint bégum des ismaéliens après avoir été élu miss France en 1930.

18 mars 2001
L’obstétricien François Commeinhes (non inscrit puis UMP, membre du RC Sète) est élu maire. Il sera réélu en 2008.

23 juin 2001
Décès de Roger Thérond, ancien directeur de « Paris Match », né à Sète le 24 octobre 1924. Sa collection de photos sera exposée au musée Paul-Valéry en 2007 et son nom sera donné à la promenade de Villeroy.

26 août 2002
Inauguration par le ministre des sports, François Lamour, de la statue du jouteur (ajustaïre) réalisée par Pierre Nocca pour le Cadre royal.

2 mars 2003
Le syndicat suisse « Alinghi » de l’homme d’affaires Ernesto Bertarelli, dont le camp d’entraînement était la base nautique de Sète, gagne dans la baie d’Auckland une cinquième régate consécutive contre le tenant du trophée « Team New Zealand » et enlève ainsi la Coupe de l’America, le plus ancien trophée sportif au monde.

Septembre 2003
Le théâtre Molière, considéré comme « la plus jolie salle à l’italienne de tout le Sud de la France » est inscrit à l’inventaire des monuments historiques.

2004
Lancement des travaux de sauvegarde du Lido.

Février 2005
Première édition de Neige à Sète qui permet pendant deux jours de dévaler à ski la rue Paul-Valéry sur de la neige apportée des Pyrénées orientales.

1er-5 juin 2005
Un spectacle son et lumière, imaginé par les journalistes Philippe Sans et Michel Gay, retrace, quai de la consigne, l’histoire de la ville.

Août 2005
Le guitariste gitan Manitas de Plata, né à Sète le, est le parrain des fêtes de la Saint-Louis.

2005
Débuts des travaux du nouveau quartier Villeroy.

2006
« La Gazette de Sète », hebdomadaire d’informations de proximité, est lancée par l’ancien journaliste de « Midi Libre » et du « Monde », Alain Rollat, sétois d’adoption. Elle deviendra mensuelle en 2011.

6 janvier 2007
Sous la présidence de Jean Henric, a lieu le premier bal du RC Sète organisé dans les salons du Grand Hôtel sur une idée de Thierry Meeûs. Le bal sera mis en sommeil en 2011 par le président Augustin Criséo.

12 décembre 2007
Sortie du film « La Graine et le Mulet ». Réalisé par le franco tunisien Abdellatif Kechiche à Sète en juin 2005, il sera couronné par un César et le prix Louis-Delluc.

1er janvier 2008
La région Languedoc-Roussillon prend la gestion du port de commerce de Sète.

2008
Raphaël Rouane, qui a fait partie de l’équipe fondatrice du RC Sète dont il fut protocole durant 21 ans, est reconnu par le Rotary International comme le plus vieux Rotarien au monde alors qu’il vient de fêter son 105e anniversaire.

2008
Témoins des grandes heures du trafic viticole du port de Sète, les entrepôts Dubonnet sont classés monument historique.

Mai 2008
L’association CéTàVOIR constituée autour de Gilles Favier lance le premier rendez-vous photographique ImageSingulières avec Anders Petersen comme photographe résident auquel succèderont Bertrand Meunier, Juilana Beasley et Juan Manuel Castro Prieto.

Juin 2008
Sous l’impulsion d’Elie Farjon, le Rotaract Sète Saint-Clair est créé pour les jeunes de 17 à 30 ans. Il est présidé par Marine Guelaïa.

4 septembre 2008
L’assemblée générale du RC Sète, président par Thierry Meeûs, approuve le changement d’intitulé du club qui s’appellera désormais Rotary Club Sète Doyen.

17 décembre 2008
Sortie du film « Les Plages d’Agnès » réalisée par Agnès Varda qui met en scène sa vie et notamment la période qu’elle a passé à Sète où ses parents s’étaient réfugiés pendant la guerre. Le film recevra le César du meilleur documentaire.

2 avril 2009
Doyen des Sétois (et des Rotariens), Raphael Rouane, âgé de 106 ans, reçoit la médaille de la Ville du maire François Commeinhes, membre d’honneur du RC Sète Doyen.

Septembre 2009
Fondé en 1907, le club de natation Les Dauphins FC Sète, qui sont à l’origine de la traversée de la ville à la nage, disputent la finale de la coupe de France de waterpolo.

Janvier 2010
Suite au séisme qui a provoqué plus de 250 000 morts et au moins 300 000 blessés en Haïti, le RC Sète Doyen, présidé par André Caussegal, fait parvenir deux Shelter Boxes pour venir en aide aux sans abris de l’île.

2010
Sortie du film « De vrais mensonges » avec Audrey Tautou que Pierre Salvadori a réalisé dans un ancien garage du quai de Bosc qui deviendra le restaurant Le Décor.

30 mars 2011
Raphael Rouane fête son 108e anniversaire entouré de sa famille et de ses amis rotariens auxquels se sont joint de nombreuses personnalités. Il reçoit pour l’occasion une distinction spéciale du président du Rotary International et décède deux jours après.